Les Archives Départementales

Galerie d'objets

Classement d'une commode avallonnaise

Le patrimoine mobilier n'est pas que cultuel : fin 2013, dans le droit fil des orientations ministérielles, la commission départementale des Objets mobiliers (CDOM) de l'Yonne a examiné des œuvres relevant du patrimoine civil, scientifique et technique. Une commode, propriété de l'hôpital d'Avallon, a été présentée et proposée au classement au titre des Monuments historiques. La Commission nationale a depuis entériné cette proposition ; l'arrêté de classement est en cours de rédaction.

L'hôpital d'Avallon est fondé au milieu du XVIIe siècle grâce à un important don que Pierre Odebert, président au parlement de Dijon, destine au fonctionnement d'un établissement que la ville s'engage à construire pour remplacer l'ancienne maison Dieu. Les premiers bâtiments ne sont toutefois édifiés qu'au début du XVIIIe siècle.

Par la suite, l’établissement subit de nombreux agrandissements et transformations, qui entraînent autant de mouvements de son patrimoine mobilier ; le parcours d'une exceptionnelle commode galbée en marqueterie, aujourd'hui en dépôt dans le bureau du maire d'Avallon, en témoigne.

Plaqué de bois de violette, richement orné de bronzes dorés et doté d'un dessus en marbre rouge, ce meuble possède cinq tiroirs répartis sur trois rangs ; le petit tiroir du premier ne peut s’ouvrir que si le tiroir de l’extrême droite est ouvert.

L'examen de la commode a permis d'en préciser l'origine : en déplaçant le plateau de marbre, une estampille a été découverte sur chacun des montants angulaires antérieurs de la commode : A. CRIAERD.

Les membres les plus connus de la famille Criaerd, ébénistes d'origine flamande établis à Paris au XVIIIe siècle, sont Mathieu (1689-1776), reçu maître en 1738, et ses deux fils, Antoine-Mathieu (v. 1724-1787), reçu maître en 1747, et Sébastien-Mathieu (1732-1796). Cette famille comptait un quatrième artiste, André, frère aîné de Mathieu, dont on sait peu de choses. Les quatre ébénistes Criaerd ont heureusement des estampilles différentes :

  • Mathieu : M CRIAERD ;
  • Antoine-Mathieu : M. CRIARD ;
  • Sébastien-Mathieu : CRIARD ;
  • André : A. CRIAERD.

L'auteur de la commode avallonnaise est donc André, actif au début du XVIIIe siècle. Deux de ses meubles, qui relèvent généralement plutôt du riche style Louis XIV (galbe accusé, beaux bronze généreusement distribués, bois de placage dans les tons sombres avec encadrement), sont eux aussi conservés dans d'autres établissements hospitaliers, à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or) et à Château-Thierry (Aisne). 

André Criaerd, Commode, bois, bois de violette, bronze doré, marbre rouge (début XVIIIe s.)

Avallon, hôtel de Ville (propriété du centre hospitalier d'Avallon).

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental