Les Archives Départementales

Galerie d'objets

Une chapelle de soie et d’or

Les ornements liturgiques anciens constituent un riche patrimoine culturel, souvent propriété des personnes publiques.

Cette chape, pièce d’une chapelle d’ornements du XVIe siècle, en velours rouge cramoisi, richement brodée de motifs d’or (étoiles, monogrammes "JHS" – pour "Jésus" –, "XPS" – pour "Christos" – et "MA" – pour Maria –), en est un exemple exceptionnel.

  Chaque paroisse possédait un ensemble d’ornements liturgiques (ou "chapelle d’ornements") que le prêtre et ses ministres revêtaient pour célébrer les offices.

Chaque vêtement a une forme, un nom et une utilisation particuliers ; il n’est revêtu que dans certaines circonstances par certaines personnes :

  • la chape, grand manteau en forme de demi-cercle, est portée par les prêtres dans les processions lors des grandes solennités, comme le salut du Saint-Sacrement ;
  • la chasuble, vêtement très ample composé de deux pièces, l’une tombant par devant (souvent en forme de violon), l’autre par derrière, est portée par le prêtre pour célébrer la messe ;
  • la dalmatique, en forme de croix avec des manches courtes, est réservée au diacre. Blanche à l'origine, la dalmatique prend progressivement les couleurs de la chasuble, avec deux bandes verticales devant et dans le dos.

La couleur de chaque ensemble change en effet en fonction du temps liturgique (ce qui implique de posséder plusieurs chapelles) :

  • le blanc, symbole de pureté, lors des fêtes de Notre-Seigneur, de la Vierge et des saints non martyrs ;
  • le vert, symbole de l’espérance, lors des dimanches et des féries après l’Épiphanie et la Pentecôte ;
  • le rouge, symbole de l’amour ardent, lors des fêtes des apôtres, des martyrs, du Saint-Esprit, de la Croix et de la Passion ;
  • le violet, symbole de tristesse, lors des dimanches de l’avent, du carême et de la septuagésime (les trois dimanches précédant le carême) ;
  • le noir, signe de deuil, lors du Vendredi saint et de l’office des morts ;
  • le rose, lors des rogations ou prières publiques et processions destinées à attirer la bénédiction divine sur les récoltes ;
  • le drap d’or remplace le blanc et le rouge aux grandes solennités.

Chape aux armes de Louis II de Husson (XVIe siècle). Tonnerrois

Classé au titre des Monuments historiques en 1903.

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental