Découvrir

Les Archives Départementales

Galerie de documents

Indulgence pour la cathédrale d'Auxerre !

Afin de poursuivre les travaux de construction et d'embellissement de sa cathédrale, l'évêque d'Auxerre accorde des indulgences : 100 jours de purgatoire sont remis aux fidèles donateurs et bienfaiteurs. Il le fait savoir par voie d'affiches placardées sur les portes des églises du diocèse.

L'épiscopat auxerrois de Robert II de Lenoncourt (4 février 1556-7 février 1560) est marqué par des demandes répétées du chapitre cathédral d'Auxerre, collège des chanoines en charge notamment de la gestion de la cathédrale Saint-Étienne, pour la poursuite des travaux de construction et de décoration du bâtiment.

L'édifice, dont la reconstruction a été entreprise dès 1215 sous l'impulsion de l'évêque Guillaume de Seignelay, est alors en bonne voie d'achèvement : le chœur et une partie de son transept sont terminés depuis 1334, les décors sculptés des différents portails sont achevés entre 1403 et 1415. Le début du XVIe s. voit la reprise des travaux du portail occidental, arrêtés un siècle plus tôt : la tour nord s'élève lentement sous l'impulsion des différents prélats et grâce aux nombreuses donations des fidèles.

Pour encourager ces donations, Robert II de Lenoncourt favorise les adhésions à la confrérie de Saint-Étienne, dont les finances nourrissent les différents chantiers de la cathédrale ; il accorde une exemption de 100 jours de purgatoire à tout bienfaiteur ou confrère de l'église d'Auxerre, et autorise les donateurs, moyennant donation partielle ou totale de leurs biens, à consommer du beurre et des laitages durant le Carême.

La sollicitation épiscopale est d'abord annoncée pendant la messe, à l'occasion du prône. Elle est ensuite rappelée par voie d'affichage : le texte de l'indulgence, placardé sur les portes des principaux édifices religieux, est ainsi offert au regard de tous, dans une véritable opération de réclame ; pour attirer l'oeil de chacun, notamment des illettrés, on utilise des représentations édifiantes : une Vierge en gloire, le martyr de saint Étienne, patron de la cathédrale, et les attributs cardinalices de l'évêque, cardinal depuis 1538.

La conservation d'un tel acte imprimé est extrêmement rare, car son affichage en faisait un support éphémère ; sa découverte dans une liasse du fonds du chapitre cathédral d'Auxerre, où il servait de chemise de classement, est donc exceptionnelle.

Affiche annonçant l'indulgence accordée par le cardinal Robert II de Lenoncourt, évêque d'Auxerre [1557-1559]
Arch. dép. Yonne, G 1824-1

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental