Découvrir

Les Archives Départementales

Galerie de documents

La propagande, arme de Résistance

Durant la Seconde guerre mondiale, la diffusion et la maîtrise de l’information revêtent un aspect capital : la propagande, véritable acte de Résistance à l’Occupant qui se traduit par la rédaction, l’impression et la diffusion de tracts, de journaux, d’affiches et de papillons clandestins, devient une arme essentielle.

Dans le cadre de ses missions de maintien de l’ordre, le préfet est un rouage central dans la lutte contre la Résistance ; à ce titre, il est tenu informé par les services de police et de gendarmerie, qui traquent la propagande clandestine et lui remettent, rapports à l’appui, des exemplaires saisis. Un grand nombre est aujourd’hui conservé aux archives départementales, dans le fonds du cabinet du préfet.

Cette propagande « antinationale » (selon les termes employés à l’époque par les autorités collaborationnistes) est très diverse ; elle est l’œuvre de communistes, de gaullistes mais aussi des Alliés.

Ce journal de quatre pages, qui permet au gouvernement anglais de donner, en français, son point de vue sur la situation nationale et internationale dans la lutte contre l’Allemagne, s’intitule Le Courrier de l’Air : il est en effet distribuée par la Royal Air Force, à l’aide de ballonnets largués par avion. La diffusion de la presse anglo-américaine est parfois importante : en juillet 1941, le préfet est informé que 400 exemplaires du Courrier de l’Air ont été découverts le même jour sur le territoire de la commune de Saint-Valérien.

Ces tracts et journaux diffusés par les Alliés ont un aspect luxueux en comparaison de la production assurée par la Résistance intérieure, dont les moyens sont faibles et qui est soumise à la surveillance constante des autorités, qui rationnent notamment le papier.

Le Courrier de l’air (1er juillet 1943)
Arch. dép. Yonne, 1 W 94.

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental