Découvrir

Les Archives Départementales

Galerie de documents

Un document sauvagement agressé ! Les coupables courent toujours, mais pas pour longtemps...

Le censier des terres de Maillot et autres dépendances de Saint-Pierre-le-Vif de Sens, vénérable registre du XIVe s. protégé par une couvrure composée d'ais (ou planchettes) de bois recouverts de cuir, a été victime de dégradations volontaires. Alors que l'équipe des archives voulait le présenter à des élèves, elle s'est aperçue qu'il était criblé de trous… L'enquête pour arrêter le ou les coupables commence…

La victime, aussitôt séparée de ses semblables, fait l'objet de toutes les attentions pour déceler d'éventuels indices laissés par le(s) coupable(s). Tout sera mis en œuvre pour arrêter sa destruction et éviter la récidive !

L'examen du document révèle la présence de vermoulure (sciure), de trous de 1 à 3 millimètres de diamètre et de nombreux sillons qui creusent les pages. Les soupçons se dirigent donc vers l'action odieuse d'insectes xylophages !

Soulagement : il ne s'agit pas de lecteurs régulièrement inscrits aux archives !

Les présumés coupables seraient des adolescents de petites vrillettes ou de lyctus bruns  : seules les formes juvéniles se nourrissent en effet de cellulose (que contient le bois des ais de la victime, mais aussi le papier de ses pages), tandis que les "imagos" adultes, qui s'adonnent en priorité à la reproduction, n'ont que faire de la nourriture. L'activité des larves étant nocturne et lente – sans qu'il s'agisse de poux ! –, il est difficile d'observer directement les agissements des délinquants. Seule une garde à vue prolongée et l'examen de leurs traces (vermoulure issue de leur digestion) permettent de déterminer si les larves continuent à bas bruit leur funeste entreprise…

La vermoulure qui continue à apparaître alors que le document est à l'isolement est-elle le résultat des manipulations, ou le reflet d'une présence active ? Dans le doute, une mesure curative est envisagée : dans les règles de l'art, elle doit éradiquer les différentes formes de l'insecte, qu'il s'agisse d'œufs, de larves, de nymphes ou d'adultes.

Le traitement par anoxie est tout indiqué : il s'agit de placer la victime et les coupables qui l'habitent dans une enceinte privée d'oxygène pendant une période d'au moins trois semaines, de manière à enrayer le cycle infernal de la délinquance entomologique.

Restera ensuite à déterminer si une restauration est nécessaire de manière à stabiliser l'état du document, avec, éventuellement, un traitement préventif par insecticide. Ce choix reste délicat car, mal appliqué, il peut altérer le registre, et faire plus de mal que de bien...

Ce fait divers, s'il est heureusement rarissime aux archives de l'Yonne, est l'occasion pour le service d'approfondir ses compétences en matière de conservation préventive et curative, au plus grand bénéfice des fonds, qu'il contribue chaque jour à transmettre aux générations futures.

Document sélectionné par des petites bêtes et présenté par Thomas Poupinet.

Censier des terres de Maillot, Sens, Saligny et Malay-le-Vicomte dépendant de l'abbaye Saint-Pierre-le-Vif de Sens (1391),
arch. dép. Yonne, H 206

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental